mardi 24 février 2015

Que retenir de Ford ?



La projection triomphale du méconnu Patrouille en mer à la Cinémathèque, hier soir, me donne envie pour une fois de coller à l'actualité. Je vous rassure, l'actualité de la Cinémathèque.

En bref : que retenir de cette rétrospective Ford qui touche à sa fin ? Des film connus qui sont des chefs d'oeuvres (diligence, cavaliers, mohawks & cie). Des films beaucoup moins connus... qui sont tout autant des chef d'oeuvres !

Deux en particulier m'ont tapé dans l'oeil :
1) Patrouille en mer : marins qui ont le mal de mer (et qui pour une fois ne picolent pas), jeune riche qui veut épouser la fille du capitaine d'un cargo, le plus beau non mariage de l'histoire du cinéma.
2 ) Docteur Bull : du sable en guise de neige, Will Rogers en toubib célibataire, de gros morceaux de luttes des classes dedans.

En somme, un géant qui sort de cette rétrospective encore plus grand que ce qu'on pensait, un réalisateur qui pond des chef-d'oeuvres à la chaine. Peut-être ou probablement le plus grand réalisateur de ce jeune art. Mais comment fait-il ?! 

Il livre son secret dans cet entretien fameux en franglais, aux alentours des 2 minutes et demi. Il n'a pas d'ambition ! Il tourne et il aime ça. Forcément, le métier rentre. C'est en forgeant qu'on devient forgeron. C'est en filmant tant et plus qu'on devient John Ford.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire