vendredi 6 mars 2015

La meilleure amie du réalisateur (après la caméra)...


… la rotule ! Elle coûte une trentaine d'euros quand elles signée Avenger (les miennes), peut-être un peu plus s'il s'agit d'un Matthews (sont-elles mieux ?). Elle n'est pas surpayée d'une façon générale. Elle est surtout carrément avantageuse quand on songe aux merveilles qu'elle est capable d'accomplir. 

Le moyen le plus intelligent d'investir de l'argent dans un film. Effets visibles garantis à l'écran !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire