dimanche 15 mars 2015

Le cinémascope c'est nul mais...



Avouez que je vous ai alléché avec le résumé que j'ai fait de Violent Saturday. Le film n'est pas un pur chef-d'œuvre (rendons à Lang ce qui appartient à Lang) mais reste tout à fait regardable et même franchement impressionnant quant à la maitrise du cinémascope - format que je ne saurais trop vous déconseiller - dont fait preuve Richard Fleisher.

Le dr Corvo est amateur de paradoxes ? Oui, je sais !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire