mardi 31 mars 2015

Le point commun des films contemporains


Quel est le point commun qui lie bon nombre de films contemporains ? Leur niaiserie, vous allez me répondre. Oui, sans aucun doute ; les films contemporains ressemblent aux citoyens moyens de nos démocraties avancées : ils sont profondément stupides. Et même dans le trash. Même quand le vulgaire a été convoqué en antidote à la niaiserie ils arrivent à réaliser l'exploit d'être niais. Faut le faire !... Ils le font !

Mais au delà de ça ? Hein ! au delà de ça ? Au delà, ils se ressemblent presque tous sur le plan formel. Passer d'une chaine de télé à l'autre à toute berzingue, vous aurez l'impression de ne voir qu'un seul et même film : des têtes parlant à des têtes, ou, au mieux des bustes dialoguant avec des têtes. 

Adieu les corps ! Ça n'existe plus au XXIème siècle. Adieu la mise en scène ! Désormais une démarche, une façon de s'assoir ne signifieront plus. Oublié tout ça. Une ligne de dialogue fera le point sur la situation, le comédien glissera à l'oreille de sa chérie « oh, la, la, qu'est-ce que je suis fatigué ! ». Étonnez-vous dans ces conditions que tout ça soit si niais et si peu chargé d'émotion.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire