dimanche 22 mars 2015

Réussir son casting (bien avant)


Le casting. On lit un tas de trucs sur comment aborder un casting du point de vue d'un comédien mais du point de vue d'un réalisateur, hein ! Comment s'y prendre ? Le dr Corvo vous guide.
  1. Présélectionner sévèrement. Vous venez de poster une annonce sur Cineaste.org ou ailleurs et les mails pleuvent dans votre boite. Étudiez scrupuleusement les bande démo qui viennent avec ses mails. Disséquez les CV. N'invitez à passer le casting que ceux qui ont un véritable rapport avec les personnages de votre film. Bien sûr c'est pas désagréable de se retrouver face à une petite nénette bien roulée qui boit vos paroles, mais quel intérêt si elle n'a pas l'age ou le physique du rôle. La drague c'est la drague, le casting c'est autre chose

  2. Accordez-vous du temps. Blindez votre agenda. Ne vous en tenez pas à des statistiques optimistes d u style : «  je vais voir huit mecs pour le rôle, ce serai bien malheureux si l'un d'entre eux ne correspondrait pas à ce que je recherche ». Ben, non, pas forcément. Sans partir dans des expéditions à rallonge façon casting d'Autant en emporte le vent, faites les choses en grand : voyez du monde !

  3. Envoyez le scénario. Ça, c'est un gain de temps. Ce que vous avez écrit déchire et si tel n'était pas le cas vous n'auriez aucune raison de vouloir faire un film. Puisque c'est bon, il y a pas à le cacher et à le dévoiler au dernier moment. Ça ne plait pas à des comédiens ? Très bien. Ils ne viendront pas à votre casting, ne perdront pas le temps et surtout ne vous feront pas perdre le votre.

  4. Demandez d'apprendre quelques lignes de dialogue. Pas tout bien sûr, c'est du cinoche pas payé, fait avec des bouts de ficelles, et ce serait un peu gonflé de demander à des pauvres bougres de se farcir la tête, mais quelques lignes, ça, ce n'est pas excessif. C'est un signe de respect même : vous voulez réussir votre film et vous vous en donnez les moyens. Imaginez que votre projet soit une comédie. C'est essentiel la rapidité dans une comédie. Comment juger de la pertinence d'un comédien si celui-ci n'a pas déjà assimilé une partie de son texte et est donc incapable de soutenir un échange à toute berzingue ? Dites que vous allez procéder à une lecture (ce qui vous autorise à entendre le comédien sur toutes les parties de l'histoire) mais exigez trois ou quatre répliques sues sur le bout des doigts.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire