mardi 21 avril 2015

Le coût d'un court-métrage (détails)


Bon, alors là, il va falloir que tu t'expliques, cher dr. C'est quoi ces 1000 balles à payer pour faire un film ?

Qu'est-ce que tu veux dire par là ? Comment ils se distribuent ?

Ouais, c'est ça. Je dois te dire que je trouve que ça me paraît fort peu cher 1000 roros pour se payer des comédiens du calibre de Manon Gilbert ou de Pierre Pirol.

Et tous les autres aussi : Loïc Pichot, Philippe Kersalé, Romain Canet,


Oui, les autres sont super également. Donc, je disais que c'est pas cher.

C'est mieux que ça... c'est gratos ! Je ne les paie pas !

Non ?! Ils viennent comme ça pour pas un rond ?

Ils viennent comme ça parce que le scénar leur plait parce qu'ils récupèrent rapidement des images pour leur bande démo, parce que je tourne vite et que j'évite de les épuiser.

Et donc les sous ?

Ben, ils ont beau être très généreux, ils ne se nourrissent pas que de l'air du temps et de brins d'herbes trouvés en forêt. Ils ne pratiquent pas non plus la téléportation, faut bien payer les transports. Les autorisations de tournages enfin. On ne déplace pas des comédiens et une équipe technique pour une journée de tournage sans autorisation. T'imagine si un garde chasse débarque, s'avise du truc et jette tout le monde ?... Question de respect.

Et ça coûte cher, ça ?

180 euros la journée en forêt. En encore c'est le prix d'ami qu'on fait aux petits qui disent « siouplé »

Ah ouais, quand même !

1 commentaire:

  1. et dire qu'avec 150 euros de plus on peut ajouter de magnifiques plans de femmes nues à la Jean Rolin

    RépondreSupprimer