mardi 14 avril 2015

NAB 2015 : What's up Doc ?


« Quoi ? Comment ? Le NAB 2015 bat son plein et pas un mot du divin dr à ce sujet ? Corvo, je t'adore mais le cinéma a un peu évolué depuis le praxinoscope ! Pourquoi ce black-out ? Pourquoi refuser de nous tenir informé de ce qui bouge et de ce qui scintille ? »

Voui, pourquoi ? Pourquoi ton père, cher lecteur, te talochait abondamment et te forçait à rester à genoux des heures durant sur une règle en acier quand tu avais le malheur de couper la parole à une grande personne ?... Parce qu'il t'aimait ! Parce qu'il voulait que toi aussi tu grandisses et qu'il rêvait pour toi un destin d'homme libre et non pas de serf assujetti à la verroterie de tous les marchands de promesses.

«T'y vas fort, Corvo. Il y aurait donc vraiment rien à sauver dans ce NAB ? » C'est pas ce que je dis mais comprenez bien que la philosophie de ce blog c'est de vous inscrire dans la durée. Il n'y a rien de tel qu'un travail qui se développe régulièrement, qu'un réalisateur qui se construit briques après briques pour réussir dans le cinoche et ouvrir des portes qu'on croyait fermées. Estimer que le visage du cinéma vient de changer avec ce NAB 2015... c'est juste tout le contraire de ce qu'il vous faut pour réussir vos films. Je ne me rappelle plus de quel macmahonien décati est la formule mais, puisqu'il n'y pas de copyright sur les bons mots, concluons d'un retentissant : « Quoi de neuf en 2015 ? John Ford ! »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire