samedi 2 mai 2015

A quoi sert un gimbal ?



Dis, dr, tu me parles un peu de ces gimbals qui t'emballent tant ?

J'ai pas dit que ça m’emballait tant.

Ah bon, mais je croyais.

Non, non, c'est une une invention infernale. Pour l'instant on ne les pas encore trop vu dans les films mais je peux t'assurer que dans les années à venir vont pulluler les plans interminables de types marchant dans la rue, rentrant chez eux, croisant les voisins dans l'escalier, poussant la porte de l'appar't, ouvrant le frigo et constatant qu'il n'y a plus de bière et donc redescendant jusqu'à l'arabe du coin, croisant une nana dans un taxi et s'accrochant à la fenêtre de celui-ci au cas où cette dernière n'aurait personne pour terminer la nuit (2.50)... le tout sans coupure.

Ah, putain on va morfler !  Au moins le steadycamer de temps en temps en temps il criait pouce et le plan s’interrompait.


Ben, ouais, mais maintenant vu qu'avec les gimbals c'est tellement fastoche de stabiliser des plan… L'être humain est crétin : s'il y a une connerie à faire, elle sera faite !


Mais pourquoi faire de la pub à un truc aussi mortel ?

Parce que nous les esthètes, nous les gens de bon goût, on a besoin de de ce bidule pour faire de légers recadrages, ouvrir le champ de temps en temps pour accueillir un nouveau personnage ou à l'inverse le resserrer pour se concentrer sur un seul. Tu saisis la nuance ?

Je veux ! Tu sais quoi ? il faudrait que tous ces pieds tendres s'abonnent à ton blog, mon bon dr !

Ah, ça !...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire