samedi 2 mai 2015

Révolution numérique et contraction du personnel



A ce cher Porcivore ! Non content de cuisiner de façon délectable une certaine viande il prouve dans son commentaire à mon article précédent qu'il sait compter et bien compter. Il a raison : un dollar de 1974 ne vaut pas tout à fait un dollar actuel. Mais a-t-il noté que l'environnement technique de de 2015 n'est pas tout à fais celui du milieu des seventies ? A-t-il remarqué que plusieurs lignes ont disparu du budget d'un film ? Qui tourne encore en péloche ? Qui a envie de se faire chier avec des frais de laboratoire ? Qui monte sur une Steenbeck ? Combien de salles continuent à diffuser en pellicule ? Faut-il vraiment dans le budget d'un film inclure aujourd'hui comme en 1974 des frais de copie ? Hm, pas sûr. Ne pourrait-on pas faire l'économie de toutes ces dépenses si on voulait refaire Dark Star aujoud'hui ?

Il faut vraiment garder en tête cette idée de révolution technologique. Il faudra toujours des gens de talent pour faire des films, il faudra toujours les payer et bien (c'est la règle avec les gens de talent)... mais peut-être qu'ils seront moins nombreux. Je regardais le dernier gimbal de DJI Ronin, marque sérieuse et déjà présente sur les plateaux. Bref, ça se plie, ça rentre dans un sac à dos et ça permet de faire des petits travellings sans avoir à poser des rails (adieu technicien coolie !), sans avoir à prendre le temps de les mettre à niveau, et ça coûte... 1300 dollars !

Tu crois vraiment, mon cher Porcivore, que le cinoche est le seul domaine qui échappera à la révolution numérique ? Par la grâce de "l'excéption culturelle" ? Allons, laisse parler l'entrepreneur schumpétérien qui est en toi !

1 commentaire:

  1. Hors sujet. Dark Star n'a pas coûté 60.000 mais 300.000 en dollars actuels. C'est un fait. Que l'on puisse tenter de faire Dark Star pour 50.000 dollars d'aujourd'hui, pourquoi pas, mais ça reste à faire.

    Comme tu le soulignes , les gens de talents il faut les payer. Des mecs qui feraient Dark Star en numérique aujourd'hui avec des CGI, il faudrait soient les payer très cher car longtemps, soient que ça soient leur film et qu'ils soient motivés par bosser dessus gratos.

    Un Iron Sky, n'a pas couté le milliard d'un Avatar, mais à peine 7.5 millions - ce qui n'est pas grand chose pour un film de sf à grand spectacle, mais qui nous laisse quand même loin des 50.000 $

    RépondreSupprimer