samedi 20 juin 2015

Tony Rome est dangereux : hommage à mon maître bien-aimé


Dis-donc Corvo et si on parlait des films que tu as vu récemment ? Des bruits circulent que tu serais un tantinet sectaire et que peu de choses trouvent grâce à tes yeux.

Ben, je sais pas, je me suis cogné Tony Rome est dangereux la semaine dernière à la Cinémathèque.

Ah, ouais ! Effectivement, c'est loin d'être un chef-d'œuvre. Voilà qui tord le cou à bien des rumeurs : le dr Corvo a les idées larges !

Mais qu'est-ce tu racontes ? "Idées larges" ?! Traite-moi de démocrate pendant que tu y es ! Apprends qu'on peut aller voir un film pour bien d'autres raisons que la pure délectation esthétique.

T'accompagnais une fille ?

Marvin Albert.

T'as évolué dans ta libido ? Tu sors avec un ricain ?


Idiot ! Marvin est l'auteur du scénario de cette Sinatrie rigolote.

Et ?

La mémoire est une vertu. Le dr Corvo ne s'est pas fait tout seul ; peut-être que ses scripts ne seraient pas aussi brillants si le grand Marvin ne lui avait, au début des années 90, donné de précieux cours.

Enfin, t'es doué aussi.

Aussi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire