mardi 23 juin 2015

Tony Rome est dangereux : la suite tue l'enjeu


Bon, si je me réfère au dernier papier – la dénonciation de la crasse moderne toussa toussa - Tony Rome, c'était plutôt chouette ?

Ben, non, ça, c'était le meilleur du film. Pour le reste, Sinatra, c'est James Bond - les gadgets en moins. Il se tire de toutes les situations, il tombe toutes les nanas, ne se marie jamais.

Tu veux dire qu'il y a pas d'enjeu ?

Comment pourrait-il y en avoir dans une série ? Il y a eu des Tony Rome avant, il y en aura après ; comment pourrait-on imaginer qu'il puisse crever ?

Ouais, c'est clair que c'est dur de vibrer dans ces conditions. Mitchum, lui, dans La Griffe du passé, il met sa vie en jeu, il a une fiancé qui vaut le détour…. Bref, il a des choses à gagner et des choses à perdre. La différence entre risquer sa peau et faire semblant, la différence entre lutter et faire des cabrioles pour amuser le public. La différence entre un aimable divertissement et un chef-d'œuvre. 

Sûr ! Mais quand tu fais une série, tu es prié de laisser ton personnage dans l'état où tu l'as trouvé initialement pour préparer le prochain épisode. C'est dans le contrat. 

Salauds de producteurs ! Je vous hais.

Pas tant que moi.

1 commentaire:

  1. Oui mais le spectateur, moi le premier aime voir des films différents. Parfois il veut voir des héros crédibles avec des enjeux humains, parfois il est content de s'identifier à des super héros que rien ne peut atteindre.
    Elporc

    RépondreSupprimer