vendredi 13 novembre 2015

Les leçons du Viandeur : menu à la carte


Bon, sur le papier cela peut sembler un peu tendue comme équation (faire un film de plus de quarante minutes avec pas un rond ou presque), mais en fait, si on est pas trop con, ça reste jouable. Première connerie à éviter : se mettre son équipe et ses comédiens à dos.

C'est le risque. Sur un tournage un peu long, où personne n'est payé, des questions peuvent apparaître et les chances de se faire lyncher avant la fin du tournage ne sont pas nulles. On peut d'abord éviter de faire de la merde. C'est fou comme les gens sont plus motivés quand ils n'ont pas l'impression de participer à quelque chose de pas totalement stupide.

On peut ensuite se montrer sympa. Pacôme ne disant jamais non à une petite binouze, on en prévoira ; Romain ayant besoin de ses 5 litres de café/jour, on viendra avec une citerne. Etc... Mais les catcheurs, hein ! Comment faire ? C'est pas avec des Mars qu'on les attrape ces oiseaux-là ! Z'ont un régime à observer ! 

Ben, non, mais, en fait, faut pas s'inquiéter. Les catcheurs, c'est pas un problème. Sont très sympas ces gars là. Très souriants. Suffit qu'à votre tour vous leur souriez et que vous ayez quelques petites attentions pour eux et tout se passera bien : joyeux anniversaire Vieux Kampeur !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire