dimanche 20 décembre 2015

Le lundi, c'est entretien : Samuel Fuller



L'effet Kiss Cool. D'abord, tu sens la douceur du sucre ; ensuite, la menthe te défonce la gueule. C'est ce qu'on appelle le double effet. C'est un peu comme l'effet Fuller... sauf que celui-ci est supérieur, puisque c'est un effet à triple détente. Tenez ! Prenez cet incroyable entretien :

  1. On en apprend gros sur la nature du cinoche et sur la chasse impitoyable qu'il convient de faire aux clichés (3.50).
  2. On prend, en direct, une leçon de direction d'acteur. Et quelle leçon ! Un plan en train de se faire en live, d'être redessiné, corrigé sous vos yeux par un maître. Notez à ce propos à quel point ce boulot se fait sur ses deux pattes et pas le cul rivé à son fauteuil, à quel point il faut venir au contact des comédiens si on veut intervenir sur leur jeu.
  3. Une grosse astuce de machinerie : pour faire le travelling d'un opérateur couché sur le dos pas besoin de rails de travelling... une solide couverture et un costaud à forte poigne suffisent (12.30).
Décidément, ce blog vous gâte. Si vous ne devenez pas réalisateur avec de tels conseils !...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire