vendredi 1 janvier 2016

Bonne année et....



... et au travail !

L'idée n'est pas de jouer les rabats joies. Bien évidemment  que je vous souhaite des tas de bonnes choses pour l'année à venir  : un départ pour Hollywood, des actrices plein votre piscine, des producteurs prosternés devant vous et sortant leur chéquier... mais il faut aussi une date dans l'année pour accomplir cette besogne pesante qui s'appelle la perpétuation des données.

Il y a pas que des baffes qui se perdent, il y aussi des bits. Si on ne recopie pas régulièrement les fichiers numériques... ils disparaissent. Vos films sont importants. Décidez d'un jour dans l'année où vous prendrez le temps de les dupliquer. Une date que vous n'allez pas louper. Ici, on a décidé que ce serait le 1er de l'an.

Bien entendu, les bienheureux qui ont la chance de tourner en pellicule n'ont pas à s'acquitter ce cette corvée. Juste de se garder de l'humidité et des sources trop intenses de chaleur (rien n'est décidément parfait dans ce triste monde).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire