lundi 11 janvier 2016

Le lundi c'est entretien : John Ford (par petites touches)



Sur la tête de ma Pocket, je le jure ! Je le jure, je l'ai vraiment cherché cet entretien de John Ford sur son lit, les gambettes à l'air. Je l'ai cherché mais je l'ai pas trouvé. Pourtant, je l'ai vu, il existe... et pire que tout, il est épatant.

Bon, en fouinant je suis tout de même tombé sur celui-ci d'entretien, celui d'André Labarthe le filmeur du fameux entretien (et de celui de Cassavetes de la semaine précédente). Comme on a du bol, dans cette vidéo très ancien combattant, on a tout de même quelques extraits de la demi-heure avec Ford... et quels extraits !

On apprend, entre autres choses, que Ford considère qu'il n'a aucune ambition et à ce titre qu'il n'a pas à attendre entre deux films que de nouvelles idées viennent l'habiter et murissent en lui dans l'espoir que le film à venir sera meilleur que le précédent. 

Sans ambition Ford ? Vraiment, vous en êtes sûrs ? Et si son stakhanovisme décomplexé n'en cachait pas, justement, beaucoup d'ambition. Le cinoche comme tous les arts nécessite d'être abondamment pratiqué avant qu'un peu de maitrise apparaisse. Va, on te pardonne borgne à cigares ! L'homme qui a fait Stemboat Round the Bend et The Searchers a bien le droit de ne pas être franc du collier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire