lundi 7 mars 2016

Le lundi, c'est entretien : Richard Fleischer



Tu sais, Corvo, tes histoires de tablettes graphiques, c'est très bien mais, moi, ce qui m'intéresse véritablement c'est le cinoche ; si tu pouvais nous mettre sous les yeux un truc qui soit réellement en rapport avec le cinoche, j'avoue que ça me ferait chaud au cœur.

Avec l'entretien de ce lundi, tu ne vas pas être déçu.

Ah, ben, oui : Fleischer, sa villa californienne, sa Rolls qui l'attend au garage... on ne peut pas faire plus cinoche.

Idiot ! Quand donc cesseras-tu de t'attacher aux apparences ? Cet entretien est génial et cinochissime mais pas du tout pour ça ; Fleischer y livre tout simplement ce qui est un des grands secret d'un film réussi : faire jouer les scènes dans leur continuité (et le tout avec vitalité) et seulement après découper. Veinards ! Il y a-t-il un blog qui vous gâte autant ?!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire