lundi 6 juin 2016

Le lundi, c'est poursuite d'anthologie (To Live And Die In L.A.)



Bon, allez, on va prendre quelques libertés avec le traditionnel entretien qui débute la semaine ; on va faire dans le contextuel ; on va faire dans la poursuite. Le choix est vaste, un moment j'ai caressé l'idée de vous poster le final de La Grande Evasion mais 1) il s'agit de motos 2) To Live and Die and L.A.  est un des rares films sans Gérard Jugnot que l'ami Jules porte dans son coeur (il l'avait passé chez Le Porcivore), et vu que je chéris extrêmement l'ami Jules....

Ah, si ! Il y a un encore un point ! To Live and Die in L.A. est un bon film d'un réalisateur fort connu, justement, pour une autre mémorable poursuite. Amis érudits voyez-vous de qui et de quelle poursuite il s'agit ? Jules, ne joue pas, tu gagnerais aisément !

1 commentaire: